Négociations conventionnelles: les jeunes veulent en être!

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 17 MARS 2016

Négociations conventionnelles: les jeunes veulent en être!

Hier s’est tenue la deuxième journée de la grande messe des négociations conventionnelles rassemblant les acteurs du monde médical libéral : les cinq structures syndicales représentatives, l’UNCAM et l’UNOCAM. Les structures jeunes, invitées comme le prévoient les textes pour cette deuxième réunion, se félicitent d’un signe d’ouverture nécessaire. Au terme d’une année 2015 marquée par l’expression d’un malaise profond de toute la profession, la négociation conventionnelle de 2016 ne peut être envisagée que comme une construction collective.
L’ANEMF, l’ISNAR-IMG, l’ISNI, l’ISNCCA, ReAGJIR et le SNJMG considèrent que les sujets de démographie médicale et de protection sociale évoqués ce mercredi sont fondamentaux. Au coeur de nos préoccupations, la capacité de la profession médicale à répondre aux enjeux d’accès aux soins est déterminante pour l’avenir.

  •  Démographie médicale : la responsabilité de la réponse apportée est sociétale. Cette réponse implique aussi bien le refus de mesures coercitives et de conventionnement sélectif, délétères à terme, que la nécessité de mesures incitatives innovantes, seules à même de redonner une dynamique de réinvestissement des déserts médicaux par les jeunes médecins. Les mesures d’aide à l’installation restent à prioriser.
  • Protection sociale : c’est un enjeu symbolique et fondamental, pour une profession qui a exprimé son malaise face à des conditions d’exercice fortement dégradées. La protection sociale des médecins, au-delà d’un enjeu d’égalité des droits, est une nécessité pour favoriser l’installation. Trop souvent encore, le rejet de l’exercice libéral est fondé sur la peur d’une pratique fragile sur le plan de la protection sociale.

Alors que se poursuivront la semaine prochaine les réunions autour de la prochaine convention, les structures jeunes n’envisagent pas qu’elles puissent se tenir sans elles. Dans une période où l’avenir de la profession médicale et les conditions de l’exercice sont remises en question, les jeunes demandent officiellement à l’ensemble des partenaires conventionnels d’être associés en leur nom propre aux discussions en cours.
Ce n’est qu’avec la participation de ceux qui feront la médecine de demain que les conditions d’exercice en libéral pourront évoluer, en respectant les attentes des patients et en phase avec les aspirations professionnelles des médecins en exercice et en formation.

Pour l’ANEMF, Sébastien FOUCHER, Président.
Pour l’ISNAR-IMG, Yves-Marie VINCENT, Président.
Pour l’ISNCCA, Dr. Julien LENGLET, Président.
Pour l’ISNI, Baptiste BOUKEBOUS, Président.
Pour ReAGJIR, Jacques Olivier DAUBERTON, Président.
Pour le SNJMG, Dr. Émilie FRELAT, Présidente.

Contacts presse :
Sébastien FOUCHER, Président de l’ANEMF – president@anemf.org | 06 82 11 98 82
Yves-Marie VINCENT, Président de l’ISNAR-IMG – president@isnar-img.com | 06 73 07 53 01
Dr. Julien LENGLET, Président de l’ISNCCA – president@isncca.org | 06 43 21 17 29
Baptiste BOUKEBOUS, Président de l’ISNI – president@isni.fr | 06 50 67 39 32
Dr. Émilie FRELAT, Présidente du SNJMG – presidente@snjmg.org | 06 19 90 26 57
Dr. Jacques Olivier DAUBERTON, Président de ReAGJIR – president@reagjir.com | 06 42 18 40 14

160317 Communiqué commun – Négos – Les jeunes veulent en être(1)

Bonne année! Communiqué de presse de REAGJIR

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

11 janvier 201610 heures 

   Grande Conférence de la Santé, Négos, 5e Rencontres Nationales 2016, année des soins primaires ?  

A l’aube de cette nouvelle année, ReAGJIR souhaite adresser à l’ensemble des acteurs de la santé ses meilleurs vœux pour l’année 2016. 

Si 2015 a été une année de grogne, souhaitons que 2016 soit celle des propositions et des avancées concrètes et efficaces. 

Pour ce faire, nous suggérons quelques bonnes résolutions :

 

  • Faire évoluer notre système de santé afin qu’il garantisse l’accès aux soins de tous, notamment au travers de la Grande Conférence de la Santé qui se tiendra le 11 février ;
  • Encourager la formation des jeunes médecins généralistes, en poursuivant le développement de la FUMG ;
  •  Redéfinir notre système de santé, en donnant une vraie place aux soins primaires.

 

L’année s’annonce riche de travaux pour ReAGJIR : Grande Conférence de la Santé, négociations conventionnelles, et 5e rencontres nationales à Avignon le 9 septembre.

 

D’ici là, ReAGJIR aura à cœur de poursuivre les axes de travail déjà développés en 2015 et qui lui sont chers : prévoyance, conditions d’exercice, rémunération, et organisation des soins. Ces thèmes occuperont le centre des réflexions du Conseil d’Administration, organe décisionnaire réunissant nos 16 structures régionales adhérentes.

 

Temps fort de l’année 2016, les Rencontres Nationales de ReAGJIR seront l’occasion d’échanges, de perspectives d’avenir. Rendez-vous est donné le 9 Septembre 2016 au Palais des Papes à Avignon ! 

 

 

 

Jacques Olivier DAUBERTON, Président 

Charline BOISSY, Porte Parole 

 

 

www.reagjir.com 

 

Newsletter

Chers sympathisants,

 ReAGJIR éditera à partir de maintenant une newsletter régulière. Pour recevoir les prochaines il suffit de s’inscrire sur http://www.reagjir.com, rubrique je m’abonne (en bas à droite)

N’hésitez pas à diffuser l’information

Maryse Contal

Présidente de ReAGJIR ÎdF

RENCONTRES AVIGNON 2016

Chers sympathisants,

ReAGJIR organisera le 9 septembre 2016 à Avignon ses 6ème rencontres : SAVE THE DATE. Au programme sur une journée des thématiques relatives à nos pratiques, à notre exercice présent et futur au plus près des problématiques des jeunes médecins généralistes, installés et remplaçants.

 

N’hésitez pas à diffuser l’information

Maryse Contal
Présidente de ReAGJIR ÎdF

Loi santé

En décembre, ReAGJIR réuni en conseil d’administration où siège ReAGJIR Île de France a élaboré un certain nombre de propositions vis à vis de ce texte.

Le début d’année 2015 a été marqué par la mise en place de réunions de concertations auxquelles ReAGJIR a été convié. Mais ces concertations surviennent après l’écriture du texte.

Outre les grèves ponctuelles et les actions mises en place par les syndicats seniors, une manifestation à l’initiative de structures jeunes est prévue le 15 mars. Cette manifestation va être rejointe par MG France et la CSMF.

L’ISNAR-IMG a décidé d’un préavis de grève et de rejoindre la manifestation du 15 mars. La  revendication principale est le retrait de la loi pour permettre sa réécriture en profondeur.

Le conseil d’administration de ReAGJIR s’est réuni le 9 février pour décider de rejoindre l’appel à la manifestation du 15 mars prochain.

Par cette manifestation, nous demandons le report du texte de loi pour en permettre une réécriture en profondeur en concertant en amont l’ensemble des professionnels de santé.

 

Actuellement la position du CA est:

- Qu’il y a eu un manque de concertation au moment de l’écriture de ce projet de loi (les concertations débutent à peine et la loi est déjà déposée, ce qui rend très compliqué son retrait pur et simple !)

- Qu’un certain nombre d’articles doivent être réécrits en profondeur car écrits sans concertation (notamment ceux sur les pratiques avancées des professionnels de santé),

- Que des garanties doivent être données sur un certain nombre d’autres articles comme ceux concernant la mise en place du tiers payant généralisé (garanties demandées depuis septembre dernier)

 plateforme de revendication

Emilie Thouny

présidente de ReAGJIR Ile-de-France

informations

Suite à la publication du décret mettant en application une loi adoptée en décembre 2011, nous vous informons qu’à compter du 1er janvier 2015 :
– le logiciel d’aide à la prescription que vous utilisez doit faire l’objet d’une certification (se rapprocher de l’éditeur pour confirmation éventuelle)
– pour toute prescription d’une spécialité pharmaceutique, il faut « mentionner ses principes actifs désignés par leur dénomination commune internationale (DCI) » ou leur dénomination dans la pharmacopée.
bonne journée